Peut-on travailler avec une discopathie dégénérative ?

La discopathie dégénérative est une maladie qui apparaît généralement après 40 ans. Elle est dûe à un tassement de la colonne vertébrale, dans une des zones qui subissent le plus de pression comme les vertèbres cervicales ou bien les vertèbres lombaires.

Le principal symptôme de la discopathie dégénérative est un mal de dos chronique si ce sont les vertèbres lombaires qui sont atteintes, et des maux de tête récurrents lorsque ce sont les vertèbres cervicales qui sont touchées.

Cette maladie peut également provoquer des engourdissements ou une faiblesse musculaire, et peut aussi entraîner parfois des problèmes d’équilibre.

Mais alors peut-on continuer de travailler normalement lorsque l’on souffre de discopathie dégénérative ?

En fait, tout dépend du degré de douleur ressenti et surtout si les douleurs sont permanentes, ou bien si elles apparaissent uniquement de manière épisodique.

Il faut savoir que malheureusement il n’existe pas vraiment de traitement efficace contre la discopathie dégénérative. Il faudra donc que le patient apprenne à vivre avec cette maladie, en adaptant ses conditions de vie au quotidien, et aussi en adaptant si besoin ses conditions de travail.

Si la douleur reste supportable, on peut donc tout à fait continuer à travailler tout en ayant une discopathie dégénérative. Cependant, il vaudra mieux éviter de porter de trop lourdes charges, car cela pourrait encore aggraver votre problème en risquant de tasser encore davantage les vertèbres qui sont déjà fragilisées.

Il n’est pourtant pas recommandé pour autant de rester assis toute la journée, car la sédentarité peut aussi augmenter les douleurs, et il est donc fortement conseillé d’avoir une activité physique régulière pour lutter contre la discopathie dégénérative.

Si vous devez rester pendant de longues heures assis à votre bureau, alors il faudra investir dans un fauteuil confortable qui vous assurera un bon maintien. Il faudra aussi essayer de vous lever pour marcher un peu toutes les heures, et faire éventuellement quelques étirements.

Si vous ressentez une douleur trop importante ou que votre état s’aggrave, il est alors possible que vous ne puissiez plus exercer un emploi.

En effet, certains mouvements peuvent causer des douleurs insupportables, limitant ainsi fortement vos capacités physiques.

Mais la douleur peut aussi être trop invalidante pour pouvoir continuer à occuper un poste à responsabilité qui demande beaucoup de concentration par exemple. Il est donc possible que vous ne puissiez pas continuer à travailler du tout ou bien que vous soyez obligé de trouver un nouvel emploi plus adapté à vos difficultés.

Si vous ne pouvez vraiment plus travailler, sachez que vous pouvez toucher des prestations d’invalidité de la part de la sécurité sociale.

Dernières News
Auteur de cet article :
Chloe Rabussier
Je suis Chloé, chargée de communication à l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (L'ARS) à Bordeaux, où je mets ma passion pour la prévention santé au service du public. Mon engagement se reflète dans ma quête personnelle de produits de beauté sains et éthiques, une harmonie que je partage avec enthousiasme sur des blogs. Je crois en une beauté consciente et informée, et à travers mes recommandations, je vise à inspirer les autres à prendre soin d'eux de manière responsable et informée.
Les + Populaires

Laisser un commentaire