Comment surmonter psychologiquement les différentes étapes du deuil ?

Qu’un décès soit brutal ou non, perdre un être aimé n’est jamais facile. Des souvenirs se bousculent dans la tête et la douleur peut paraître insurmontable. Il arrive même que certaines personnes n’arrivent pas à faire le deuil du départ d’un proche. Ici, nous vous donnerons quelques conseils qui vous permettront d’avancer dans votre vie.

Organiser les obsèques 

À l’annonce du décès, les proches vont éprouver un immense choc et auront du mal à accepter la mauvaise nouvelle. Ces sentiments constituent un mécanisme de défense inconscient pour ne pas avoir à ressentir la douleur. Afin de pouvoir enclencher le processus de deuil, nous conseillons aux personnes endeuillées d’organiser les obsèques et d’y assister. 

Le fait de contacter les pompes funèbres et les proches, de régler tous les points reliés aux obsèques, de s’impliquer durant la cérémonie elle-même, vous permet de prendre réellement conscience du décès de votre proche, aussi douloureux soit-il.

Effectuer les tâches administratives après les obsèques

Après l’enterrement ou la crémation, un certain nombre de tâches doit être effectué. Notons, par exemple, l’envoi de cartes remerciement deces auprès de ceux qui vous ont soutenu, et qui vous ont montré leur sympathie tout au long de cette période, ainsi que la mise au point de tout ce qui concerne la succession et la finance du défunt. En effectuant ces tâches, vous mettrez en action le processus de deuil. 

À noter : ne perdez plus de temps à concevoir vous-même vos cartes de remerciement décès. De nombreux modèles sont disponibles sur les plateformes en ligne. Il vous suffit de choisir ceux qui vous conviennent et de les commander. Vous recevrez d’autant plus vos cartes dans les plus brefs délais. 

Que mettre dans une carte de remerciement décès ? 

Avant de passer la commande de vos cartes, assurez-vous que votre texte de remerciement décès contienne le nom du défunt, sa date de naissance et de décès, le texte que vous avez choisi, ainsi qu’une photo de lui. Il est également possible de rajouter des versets bibliques, ou des citations qui ont caractérisé la personnalité et l’authenticité du proche décédé.

Accepter et comprendre ses émotions 

La tristesse, la colère, ou la culpabilité sont des émotions que vous pouvez ressentir au décès d’un proche. Tout ceci est normal, car cela reflète l’importance de votre lien avec le défunt, et de l’amour que vous lui portez. Pour pouvoir faire le deuil de ce dernier, et espérer avancer dans votre vie, il est important d’accepter et de comprendre vos émotions. N’ayez pas honte de pleurer, car psychologiquement c’est tout à fait sain et normal.

émotion pensée mort

Discuter des ressentis avec une personne de confiance

Toutes les émotions négatives que vous ressentez à la perte d’un membre de votre famille ou d’un ami proche ne sont pas considérées comme des signes de faiblesse. Personne ne vous blâmera d’avoir le moral dans les chaussettes, car c’est l’une des étapes clés du deuil. Parlez-en à une personne de votre entourage. Cela peut être un ami, un collègue, un prêtre, ou un voisin. Vous avez également la possibilité d’intégrer un groupe de parole. L’idée est de trouver une personne de confiance qui sera à l’écoute et qui ne vous jugera point. 

Dans certains cas, solliciter l’aide d’un professionnel de la santé psychologique est essentiel, car beaucoup de personnes restent bloquées sur cette étape du deuil et n’arrivent pas à avancer. Son intervention permettra à la personne concernée de partager ce qu’elle a dans le cœur et d’obtenir des conseils avisés pour accepter le décès du proche parent. 

À noter : le professionnel peut être amené à prescrire des antidépresseurs et des anxiolytiques en fonction de l’état de santé de son patient. 

psychologue deuil deces

Pratiquer des activités apaisantes

Lorsqu’un proche est décédé, certains ne s’autorisent plus à vivre et à pratiquer des activités qui leur plaisent par culpabilité. Nous vous conseillons de prendre du bon temps pour vous. Pratiquez des activités qui vous plaisent sans vous culpabiliser : sports, danse, chant, lecture, voyage, etc. Cela va vous permettre de vous détendre et d’envisager votre avenir avec de meilleures perspectives. Sachez que l’écriture peut aussi avoir un effet thérapeutique pour vous. Vous pourrez exprimer à travers des textes, des poèmes, ou des chansons vos ressentis, et faire ainsi votre deuil. 

sport deuil deces

Instaurer des traditions de deuil

Il est important de comprendre que le fait d’aller de l’avant ne signifie pas que vous oublierez le défunt. Vous pouvez notamment instaurer des traditions de deuil en célébrant par exemple l’anniversaire du décès de votre proche. Nous vous conseillons également d’aller vous recueillir sur sa tombe à des moments précis tels qu’à la célébration de la Toussaint, ou à l’anniversaire de sa naissance. À vous de trouver les traditions qui vous rapprocheront du défunt et vous permettront de vous souvenir de lui.

Dernières News
Les + Populaires