','

' ); } ?>

Connait-on vraiment le pénis ?

Vous pensez tout connaitre de la sexualité masculine. Sachez qu’en réalité, on ignore encore beaucoup de choses. D’ailleurs, ce que beaucoup de femmes découvrent sur le clitoris à l’heure où l’on brise des tabous, certains andrologues ont décidé de lever le voile sur les préjugés que beaucoup d’hommes et de femmes ont sur le pénis. 

Pourquoi la longueur d’un pénis au repos ne signifie rien ?

Qui n’a jamais laissé échapper un léger rire devant une statue de l’antiquité gréco-romaine symbolisant un héros musclé dont le pénis semble très petit ? Était-ce une question de pudeur à l’époque ? Non. En réalité, il faut savoir que tous les pénis sont plus ou moins élastiques. L’andrologue Marc Galiano distingue dans une vidéo deux types de verges. Le pénis de chair dont la taille ne varie pas beaucoup du repos à l’érection et le pénis de sang qui peut mesurer jusqu’à deux fois et demie sa taille au repos en longueur ou en circonférence. Tous ceux qui ont de mauvais souvenirs des vestiaires de sport ne devraient en réalité pas avoir de complexes. 

L’orgasme masculin, vient-il de l’éjaculation ?

Voici encore une autre idée reçue que l’on a sur le pénis. N’avez-vous jamais entendu au détour d’une conversation la fameuse phrase « non, mais pour les hommes, c’est différent, c’est mécanique ! » ? En réalité, tous les spécialistes de la sexualité masculine vous diront que c’est faux. En effet, l’orgasme provient d’une réaction au niveau du cerveau. L’éjaculation est le résultat de la stimulation. Par conséquent, les hommes peuvent avoir un orgasme sans pour autant éjaculer. À l’inverse, ils peuvent aussi éjaculer sans avoir un orgasme. Beaucoup de femmes et d’hommes croient donc à tort que leur compagnon est comblé alors qu’en réalité il ne l’est pas. 

Qu’est-ce qu’un trouble de l’érection ?

On confond très souvent trois choses. D’abord, la simple panne sexuelle, qui peut nous arriver à tous. Il s’agit d’un problème d’érection passager, voire anecdotique, d’une personne qui est fatiguée, stressée, préoccupée. Ensuite, il y a l’éjaculation précoce, qui n’est pas non plus considérée comme un trouble de l’érection même si elle est souvent source de complexes chez les hommes. C’est quelque chose qui arrive à tous les hommes à un moment donné de sa vie et pour des raisons très variées. Cela reste un problème à prendre au sérieux dans la mesure où cela peut entrainer de problèmes psychologiques susceptibles d’entrainer des troubles de l’érection. 

Ce que l’on appelle un trouble de l’érection, c’est l’absence ou l’irrégularité de l’érection au moment d’un rapport sexuel constaté depuis plus de trois mois. Ce problème peut être d’origine psychologique, cela peut être la résultante d’une maladie, l’effet secondaire d’un médicament, les suites d’une opération de la prostate ou encore un trouble causé par l’excès d’alcool et de tabac. Ce trouble peut être soigné avec la mise en place d’un suivi psychologique, mais il peut aussi nécessiter la prescription d’un médicament (par voie orale ou sous la forme d’injections). Enfin, dans les cas de troubles avancés, il existe aussi des solutions chirurgicales, mais les médecins ne l’utiliseront qu’en dernier recours ou dans les manifestations les plus graves. 

Dernières News
Les + Populaires