Ce que vous devez savoir sur la cataracte

Le vieillissement est la cause la plus fréquente de la cataracte. Toutefois, cette affection peut avoir d’autres origines et prendre des formes variées selon la partie du cristallin où se forment les zones d’opacité. Vous ne le savez peut-être pas, mais un traitement chirurgical peut y remédier. Cette intervention permet d’enlever le cristallin afin de le remplacer par un implant. Un chirurgien ophtalmologue spécialiste de la chirurgie réfractive et de la cataracte pourra prendre soin de vous et de vos yeux. 

Comment reconnaître la cataracte ? 

Cette pathologie se présente par une baisse lente de la vue insidieuse. Bien souvent, on s’en rend compte à l’apparition d’une gêne et quand la vision baisse de manière assez importante. Un jaunissement apparaît à l’opacification du cristallin. Les personnes atteintes s’aperçoivent d’un changement au niveau de la perception des couleurs. En effet, celles-ci seront plus ternes. Après une opération, elles se rendent compte que leur perception a bien changé. 

Les différents types de cataracte 

En général, la cataracte touche les personnes vieillissantes, mais parfois, elle peut toucher des jeunes, car il existe plusieurs types de cataracte, notamment dans les cas suivants : 

  • La cataracte diabétique : elle est causée par un trouble de la régulation de la glycémie. Le cristallin est perméable à ce sucre, ce qui provoque son opacification de manière précoce et rapide. C’est la cause la plus fréquente de la cataracte après le vieillissement. 
  • La cataracte traumatique : à la suite d’un traumatisme oculaire, une cataracte peut survenir, soit rapidement, soit quelques années plus tard. Ce trouble est difficile à traiter. 
  • La cataracte après vitrectomie : cette pratique chirurgicale consiste à ôter l’humeur vitrée contenue dans la chambre postérieure de l’œil afin d’avoir accès aux structures les plus profondes de ce dernier, notamment lorsqu’il faut subir un traitement pour un décollement de la rétine. La vitrectomie peut être un acte pouvant préserver un œil fonctionnel, mais elle peut provoquer l’accélération de la cataracte, sous l’effet d’une inflammation
  • La cataracte médicamenteuse : elle peut être provoquée par des traitements médicamenteux, à base de corticoïdes, radiothérapie, antipsychotiques. Certains traitements comme la goutte à l’allopurinol ainsi que certains médicaments à base de sels métalliques peuvent avoir le même effet. 
  • La cataracte congénitale ; celle-ci se présente dès la naissance. Elle peut être entraînée par un dysfonctionnement métabolique ou une infection transmise durant la grossesse par la mère ou pendant l’accouchement. L’hérédité est un facteur pouvant en être l’origine. 
  • La cataracte inflammatoire ; les inflammations intraoculaires, les uvéites, peuvent déclencher cette pathologie. 

Un diagnostic indispensable

Quoi qu’il en soit, un diagnostic devra être réalisé. Pour calculer la puissance du cristallin artificiel devant être implanté, il faudra réaliser une biométrie de l’œil. Grâce à une intervention chirurgicale, vous réussirez à garder votre vue. L’intervention sera réalisée en ambulatoire, dans la plupart des cas. Une anesthésie générale sera effectuée. Il faudra compter entre 10 et 20 minutes, pour l’opération. 

Dernières News
Auteur de cet article :
Chloe Rabussier
Je suis Chloé, chargée de communication à l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (L'ARS) à Bordeaux, où je mets ma passion pour la prévention santé au service du public. Mon engagement se reflète dans ma quête personnelle de produits de beauté sains et éthiques, une harmonie que je partage avec enthousiasme sur des blogs. Je crois en une beauté consciente et informée, et à travers mes recommandations, je vise à inspirer les autres à prendre soin d'eux de manière responsable et informée.
Les + Populaires

Laisser un commentaire