Peut-on devenir schizophrène du jour au lendemain ? 

La schizophrénie est une maladie mentale qui fait perdre aux personnes qui en souffrent le contact avec la réalité.

C’est une maladie qui peut mettre le plus souvent plusieurs semaines voire plusieurs mois, ou même des années avant de s’installer réellement.

Pourtant, il existe des éléments déclencheurs qui peuvent faire apparaître les signes caractéristiques de ce trouble de manière assez rapide.

Nous allons donc voir ensemble ce qu’est exactement la schizophrénie, mais aussi les différents facteurs qui peuvent déclencher les manifestations d’une schizophrénie préexistante, et enfin les traitements possibles de la schizophrénie.

Qu’est-ce que la schizophrénie ?

La schizophrénie est une maladie psychiatrique assez grave qui affecte le cerveau, et qui concerne environ 1 % de la population mondiale, dont environ 600 000 personnes en France. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes.

Cette maladie peut parfois survenir dès l’enfance, mais elle se manifeste le plus souvent par une crise psychotique entre la fin de l’adolescence et l’entrée dans l’âge adulte, soit entre 15 et 25 ans.

La schizophrénie peut avoir des causes génétiques et environnementales, qui sont souvent liées entre elles.

C’est une maladie qui est assez difficile à diagnostiquer car ses symptômes peuvent parfois être confondus avec ceux d’une dépression, ou d’un trouble bipolaire par exemple.

La schizophrénie se caractérise par des épisodes psychotiques violents qui peuvent d’ailleurs beaucoup effrayer l’entourage, même si le plus souvent la personne malade n’est dangereuse que pour elle-même. En effet, la moitié des personnes souffrant de cette pathologie feront au moins une tentative de suicide au cours de leur vie.

Les symptômes qui peuvent conduire à un diagnostic de schizophrénie sont les suivants :

  • des discours totalement incohérents
  • des hallucinations sensorielles qui peuvent être visuelles, auditives, olfactives, tactiles ou même gustatives
  • des idées délirantes
  • une déconnexion totale avec la réalité
  • une mégalomanie
  • une paranoïa
  • une apathie et un isolement social

Ces manifestations doivent être au minimum de 2 et durer pendant au moins 1 mois pour pouvoir établir un diagnostic de schizophrénie.

C’est une maladie chronique qui demande un traitement à vie, mais qui si elle est correctement prise en charge permettra au patient de vivre presque normalement.

On considère que dans 75 % des cas la schizophrénie n’est pas une maladie qui apparaît brutalement du jour au lendemain. Mais souvent il est difficile de reconnaître les premiers signes annonciateurs, et c’est donc parfois lors d’une crise psychotique inaugurale assez violente que le diagnostic sera posé.

Mais il existe aussi des facteurs déclenchants qui peuvent révéler la maladie au grand jour.

Quels sont les facteurs déclenchants de la schizophrénie ?

Il existe différentes causes qui dépendent du milieu environnant et de l’entourage, et qui peuvent contribuer à déclencher l’apparition de la schizophrénie.

Ce sont principalement les émotions fortes, qu’elles soient positives ou négatives, qui peuvent servir de révélateur à cette maladie.

Les personnes vulnérables auront en effet dans ce type de situations plus de difficultés que les autres à gérer leurs émotions.

On considère donc que certains des événements suivants sont susceptibles de déclencher la maladie :

  • des évènements heureux comme une grossesse, une naissance, un mariage ou un déménagement par exemple
  • des événements malheureux comme un décès, une séparation ou un échec scolaire par exemple
  • des événements stressants au quotidien comme la vie de famille, la scolarité, ou le travail par exemple 
  • des conflits, ou des tensions récurrentes avec les personnes de son entourage

D’autre part, la prise de certaines substances toxiques et notamment le cannabis, ou le mélange entre différentes substances comme l’alcool et la drogue, joueraient aussi un rôle important dans l’apparition soudaine de la maladie. La cannabis à lui seul doublerait le risque de schizophrénie en fonction de la durée d’utilisation et de l’âge d’exposition.

La période de l’adolescence est particulièrement à risque car le cerveau est alors en pleine construction.

D’autres facteurs liés à l’hygiène de vie pourraient également avoir une influence sur l’apparition de la schizophrénie, c’est notamment le cas du manque de sommeil ou d’une mauvaise alimentation.

Comment soigner la schizophrénie ?

La schizophrénie est une maladie qui demande une prise en charge globale et pluridisciplinaire.

Une hospitalisation est souvent nécessaire suite au premier épisode psychotique identifié.

Un sevrage total du cannabis est absolument nécessaire chez les patients qui en consomment.

Des médicaments antipsychotiques doivent être prescrits, et pour favoriser la bonne observance de ce traitement, l’utilisation de solutions injectables à action prolongée peut s’avérer très utile.

Suivant les cas, d’autres médicaments comme des anxiolytiques ou des antidépresseurs pourraient également être donnés au patient schizophrène.

Une réhabilitation psychosociale est aussi indispensable pour permettre au patient de retrouver une vie familiale et professionnelle normale. Il pourra notamment être suivi très régulièrement par un infirmier et un psychologue, en complément du psychiatre.

Il faudra aussi accompagner le patient dans la compréhension et dans l’acceptation de sa maladie, et expliquer également à son entourage comment aider au mieux la personne qui souffre de schizophrénie.

Plus la prise en charge de la maladie sera précoce et meilleures seront les chances d’évolution pour le patient. Il est donc important de consulter rapidement un médecin si vous avez le moindre doute concernant une possible apparition de la schizophrénie.

Dernières News
Auteur de cet article :
Chloe Rabussier
Je suis Chloé, chargée de communication à l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (L'ARS) à Bordeaux, où je mets ma passion pour la prévention santé au service du public. Mon engagement se reflète dans ma quête personnelle de produits de beauté sains et éthiques, une harmonie que je partage avec enthousiasme sur des blogs. Je crois en une beauté consciente et informée, et à travers mes recommandations, je vise à inspirer les autres à prendre soin d'eux de manière responsable et informée.
Les + Populaires

Laisser un commentaire